L’ironie du pouvoir féministe dans le théâtre de Tawfiq Al-Ḥakim cas de « La femme moderne »

Authors

  • Tarik Abou Soughaire

DOI:

https://doi.org/10.46522/CT.2023.S1.12

Abstract

Tawfiq Al-Ḥakim est l’un des romanciers et des dramaturges les plus connus et les plus lus non seulement dans le monde arabe, mais aussi en Occident. La plupart de ses romans et de ses spectacles ont été traduits en plusieurs langues étrangères. Connu par le père du théâtre et le fondateur du Théâtre mental, il a su rédiger un grand nombre de pièces de théâtre dont le contenu essentiel visait à créer des acteurs des notions qui se meuvent sur scène en portant des vêtements des symboles. L’une des idées qui occupe une place majeure dans les écrits théâtraux de ce dramaturge, c’est l’ironie du pouvoir féministe. Nous essayons, via la présente recherche, d’aborder cette notion à travers la pièce intitulée La femme moderne. D’une part, nous entendons réfléchir sur les façons par lesquelles le dramaturge a pu exprimer son ironie vis-à-vis de certaines réalités féministes qu’il a vécues à son époque et dont il était témoin tout en se concentrant sur le discours de ses personnages, leurs gestes, ainsi que leurs portraits, qu’ils soient physique, moral ou vestimentaire. D’autre part, nous allons mettre en évidence les sentiments du monde-récepteur, ou pour mieux dire les réactions du public vis-à-vis de l’ironie qu’a démontré Al-Ḥakim à l’intérieur de son spectacle mis en question.

References

AL-ḤAKIM, Tawfiq, 1923, La femme moderne, Le Caire : Livre du jour.

AL-ḤAKIM, Tawfiq, 1952, La femme moderne, Le Caire : Hindawi.

AMINE, Qasim, 1900, La femme moderne, Le Caire : Hindawi.

ANISSE, Abd Elazem, ALALEM, Mahmoud, 1955, Dans la culture égyptienne, Le Caire : Maison de la moderne culture.

ANOUAR, Louca, 2013, « Les contacts culturel de l’Egypte avec l’occident », in L’Egypte d’Aujourd’hui Permanence et changement, 1805-1976, Aix-en-Provence : Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans, pp.107-128.

BAUDELAIRE, Charles, 1976, De l’essence du rire, Paris : Gaillimard.

CHEVALLIER, Jean-Frédéric, 2004, « Le geste théâtral contemporain : entre présentation et symboles », in L’annuaire théâtral, Québéc : Centre de recherche en civilisation canadienne-française et (CRCCF) et Société québécoise d’études théâtrales (SQET), pp. 27-43.

CHRETIEN, Jean-Louis, 2009, Virginia Woolf et le théâtre des voix intérieures, Conscience et Roman I : La Conscience au grand jour, Paris : Éditions de Minuit.

DEPLOIGE, Simon, 1902, « L’émancipation des femmes », in Revue néo-scolastique, Louvain : Société philosophique, pp. 53-94.

FILLERE, Carole, 2011, « Scène et mise en scène ironiques », in L’esthétique ironique de Leopoldo Alas Clarin, Madrid : Casa de Velázquez, pp. 35-61.

FILLIERE, Carole, 2011, « Le créateur ironiste démiurge et joueur », in L’esthétique ironique de Leopoldo Alas Clarin, Madrid : Casa de Velázquez, pp. 213-253

FRANCO, Bernard, 2012, « L’ironie et le symbole », in Littérature comparée et Esthétique(s), Paris : Université de Sorbonne, pp. 1-15.

HUSSEIN, Taha, 1945, Chapitres de littérature et de critique, Le Caire : Hindawi.

SCHOPENHAUER, Arthur, 1912, Le monde comme volonté et comme représentation, Paris : Félix Alcan.

VARGAS, Yves, 2005, « Paresse et friponnerie », in Cités, n° 21, Paris : PUF, pp. 115-130.

Sitographie :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tawfiq_al-Hakim

https://m3l0ma.com/tawfeek-al-hakeem/

https://mawdoo3.com/%D8%AA%D8%B9%D8%B1%D9%8A%D9%81_%D8%A7%D9%84%D9%85%D8%B3%D8%B1%D8%AD_%D8%A7%D9%84%D8%B0%D9%87%D9%86%D9%8A

https://www.lesclesdumoyenorient.com/Taha-Hussein-1889-1973.html

https://www.theatre-contemporain.net/spectacles/Les-Vagues/ensavoirplus/idcontent/23573

www.philomag.com/lexique/ironie

Published

2023-10-17

How to Cite

Abou Soughaire, T. (2023) “L’ironie du pouvoir féministe dans le théâtre de Tawfiq Al-Ḥakim cas de « La femme moderne »”, Theatrical Research, 4(Special), pp. 195–217. doi: 10.46522/CT.2023.S1.12.